02 novembre 2009

I NI SOGOMA

I sira di ?
Comment as tu passé la nuit ?
Here doron !
En paix seulement !


J'étais passée en voiture devant eux à 23H il y a quelques jours en revenant de la comédie française . Ils m'avaient remis un papier sur lequel je pouvais lire " Nous avons besoin de votre soutien ", une invitation en quelque sorte . Alors je suis venue .

Pour apprendre le Bambara langue nationale malienne , ou le Soninké un bon plan la recette des impôts de Vitry sur seine .

C'est un cours très aéré, prévoyez une ou deux couvertures que vous pourrez laisser aux élèves qui dorment sur place . Ils vous en seront reconnaissants .


Ils sont tous de Kayes .



Rien à dire sur la propreté de la classe , c'est balayé tous les jours .

Bon la chambre est un peu sens dessus dessous mais on se lève en dernière minute . Il ne fait pas très chaud .

Les cours sont très animés .

il y a même du thé

Ils sont sans papiers et travaillent en étant déclarés , bizarre ! . Ce qui permet à l'Etat de récupérer les impôts et des charges sociales sans que le travailleur puisse faire valoir ses droits . C'est tout bénef pour l'Etat et les employeurs .

Au fait la terre, la Marseillaise font partie de l'identité nationale française et l'exploitation des travailleurs sans papiers elle fait partie de quoi ?

J'ai été très bien accueillie . J'ai fait des progrès appréciables en Bambara car j'apprends vraiment le Bambara .

Mercredi ils défileront de la gare de Vitry sur Seine depart à 17h vers la recette des impôts dont ils occupent le trottoir depuis le 19 octobre .

7 commentaires:

patriarch a dit…

Dommage trop loin pour moi !!!

Bonne journée et merci pour ces bouts de bonheur !!!!

Bises;

Laurent a dit…

Tu as trouvé des cours particuliers ? je croyais que tu allais à l'Inalco ?

Anonyme a dit…

L'Etat n'a vraiment pas de scrupules d'encaisser des impôts et autres prélèvements sans se poser de questions . Ces travailleurs sont dans des secteurs demandeurs de main d'œuvre et ils travaillent souvent pour des sous traitants qui œuvrent dans des organismes de l'Etat . Nous avons tous a y gagner dans le soutien de ces demandes de régularisation de gens travaillant sur le territoire français sauf ceux qui les emploient et les jettent avec autant de facilité et sans aucune indemnité .

anita a dit…

I ni sogoma à eux aussi.
Des bises à toi.

Anonyme a dit…

On devrait se poser la question pourquoi ces maliens ne sont pas reconduit à la frontière puisqu'ils sont sans papiers? Tout simplement parceque l'état est bien content de récupérer des impôts et des cotisations .

Marianne a dit…

@Patriarch je participe en ton nom aussi bises

@Laurent Ce sont des cours au noir ! pas terrible j'ai honte

@Anita toi aussi tu apprends le Bambara ?

le Pierrot a dit…

Bisou Marianne, bon week end...