03 janvier 2013

Tardi médaillé ?

L'auteur de BD Jacques Tardi refuse la légion d'honneur
 
 
 
Il refuse d'être médaillé  pour garder sa liberté  d'expression .
 
Mais comment pouvait-il être sur une liste de futur médaillé lui l'anarchiste , lui le  superbe dessinateur  de si beaux ouvrages  de référence .
 
J'ai dans ma bibliothèque " Le voyage au bout de la nuit " J'ai " Le cri du peuple " illustrès par Tardi . 
 
Monsieur Tardi  liberté ou pas , légion d'honneur ou pas quel talent ! Merci à vous de le partager
avec de grands  textes ou des événements   historiques d'importance .
 La Légion d'honneur, Tardi n'en veut pas

Merci d' exister et de savoir si bien illustrer l'innommable et de  militer pour que les fusillés de 14 -18 soient réhabilités .
 
Vous êtes un " Grand "et aucune décoration n'est à la hauteur de votre talent .
 

9 commentaires:

leunamme a dit…

Entièrement d'accord. Un grand dessinateur, un grand auteur assurément, doublé désormais d'un homme intègre.

patriarch a dit…

Je pensais qu'on leurs demandait leur consentement avant de les citer

Belle journée avec bises

Jeanmi a dit…

Il a refusé "l'eau chaude", il refusera certainement "l'eau froide" (le mérite), mais il n'est pas le seul... Rester libre, voilà un titre de gloire, bien supérieur à un ruban rouge ou bleu sur une boutonnière, bravo M. Tardi !

K a dit…

Cohérence, rigueur.
Tardi, bravo !

Marianne a dit…

@Leunamme Il y a beaucoup de beaux mots qui peuvent décrire ce grand Monsieur , mots fiers de le faire .

Marianne a dit…

@Patriarch Moi aussi je pensais... Ce qui laisserait supposer que les demandeurs se valorisent des listes des futurs médaillés qu'ils proposent . Peut être seras tu sur la prochaine promo ? Bises

Marianne a dit…

@Jeanmi Rester libre d'accord avec toi ni dieu , ni maitre , ni médaille . J'ai commencé dès la maternelle pour les médailles .....

Marianne a dit…

@K En accord avec lui même , rien à dire il mérite .....

LOUANCHI a dit…



lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net