12 mars 2007

La dernière et la première

Par respect , je suis allée rendre un dernier hommage aux dernières pierres du petit Blériot. Elles sont plus belles que les parpaings . Samedi 10 mars , en présence de Monsieur Bridey , président de l'OPAC et maire de Fresnes , la première pierre du futur centre commercial et des 34 logements locatifs était posée dans le quartier de saint Exupéry .

Mais non ce n'est pas une prison, ils ne vont pas garder le grillage . c'est juste pour délimiter les travaux .

Concernant les prisons , j'ai appris que quatre centres de détention pour mineurs devaient ouvrir en France .
Le Ministre de la justice , Pascal Clément , se réjouissait sur France inter il y a quelques jours , de l'ouverture du premier centre .
Mais non vous n'avez pas compris , "les minos ", quelques minos sont déjà en prison mais ils n'avaient pas de centres dédiés... pour l'instant ils sont tous mélangés , les adultes et les mineurs .
En créant l'endroit on crée le besoin............ de remplir ces centres pour mineurs . Ne pouvait- on trouver une autre solution pour des gamines et gamins de seize ans .
Quand le batiment va , tout va .......

La manifestation sera suivie d'un apéritif au forum saint Exupéry disait l'invitation et comme j'ai lu en diagonale , j'ai pas vu .
Cela faisait un moment que le forum n'avait pas servi .
Ce devait être un endroit pour faire de la musique , inauguré en grandes pompes il y a quelques annèes , il a été fermé rapidement .
Nous y avons fait des arts plastiques et maintenant on fait l' apéro des inaugurations.

On le distingue à peine le monsieur Président . J'étais loin et je ne suis pas douée pour les photos.

1 commentaire:

L'Alchimiste a dit…

Bonjour Marianne
Je me présente, je suis un vieil Alchimiste ayant découvert l’Or potable que certains appellent "la panacée" ce qui m’a mené à fêter bientôt mon trois centième anniversaire (j’ai 275 ans). Je tiens à vous témoigner toute mon admiration pour vos révoltes. Une femme ou un homme qui ne se révolte pas est mort ! Mort pour la société c'est-à-dire mort pour les autres autant dire inutile.
Je souhaite soumettre à votre sens critique une très ancienne coutume, qui pour ma part fut, pour moi révoltante. Il y a bien longtemps, "je vous parle d’un temps que les moins de deux cents ans ne peuvent pas connaître", une mode stupide sévissait dans nos villes. Certaines voitures de seulement quatre places étaient tirées par quatre chevaux, nous appelions cela des : "quatre-quatre". La plupart des voitures particulières étaient tirées par un seul cheval, puissance bien suffisante pour un si petit poids. Mais quelques abrutis, voulant imiter l’aristocratie, calquaient ce que la noblesse d’alors avait de plus stupide. Cette mode gagna de plus en plus les nouveaux riches ou plutôt les anciens pauvres qui mourraient d’envie de montrer, au travers de leur bel équipage une fortune toute neuve. Vous qui vivez au XXIe siècle avez bien compris que cette imbécillité inutile provoquait une pollution supplémentaire. Quatre fois plus de crotin que les quelques rosiers des bacons parisiens n’arrivaient pas à absorber. Mais ce qui me révulsait le plus c’était l’arrogance de ces cochers, leur manque total de citoyenneté. Ils changeaient de direction sans aucune considération pour les quelques charrettes à bras les entourant. J’entendais souvent leur cris : "Dégage sal pauvre !" Puis vient la révoltions, les privilèges furent supprimés, les chevaux saisis pour fournir à l’armée de la République des montures aptes à défendre la Nation. Fort heureusement ce tout nouveau XXIe siècle ne connaît pas cela et la sagesse a fini par triompher de la crétinerie.
L'Alchimiste