21 mars 2008

La France s'ennuie

http://chantsdeluttes.free.fr/mai68/images68/affiches/01a100/59.gifLe 15 mars 1968, Le Monde publie un article de Pierre Viansson-Ponté sur l'état de la société française: la France s'ennuie .

En mai 1968 je travaillais dans le quartier de l'Opéra à Paris . Les compagnies aériennes et agences de voyage s'étaient transformées en compagnies routières . Elles affrétaient tous les bus disponibles pour véhiculer celles et ceux , étrangers , français qui souhaitaient quitter la capitale .
Les défilés , brandissant drapeaux noirs et rouges, parcouraient l'avenue de l'opéra et la rue de la paix sans incidents .

Un soir, la police a bouclé le quartier , impossible de rejoindre mon domicile dans le 13 ème .
Nous avons fait la fête toute la nuit .Tout semblait s'organiser spontanément . L'ambiance était festive. Les gens se parlaient beaucoup , les cafés et restaurants étaient bondés .

Les tenants du pouvoir de l'époque , les syndicats et les parties de gauche se sont unis pour siffler la fin de la récréation . On ne réécrit pas l'histoire , elle se poursuit .
Quarantième anniversaire de mai 1968 ce n'est pas un chiffre rond , je patiente encore une dizaine année .

Alors Monsieur le président si l'on se doit de liquider l' héritage de Mai 1968( discours de Bercy en juin 2007) pour le côté néfaste qu'il serait supposé avoir laissé, il me vient à espérer qu'à la fin de votre mandat aucun héritier ne se présentera pour l'héritage du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale .


Un petit choix d' affiches de mai 1968 toujours d'actualité

http://chantsdeluttes.free.fr/mai68/images68/affiches/100a199/157.jpgL'image “http://chantsdeluttes.free.fr/mai68/images68/affiches/200%20a%20fin%20/220.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.http://chantsdeluttes.free.fr/mai68/images68/affiches/01a100/02.gif

6 commentaires:

Moukmouk a dit…

Bien d'accord avec toi ton pays a besoin d'une belle fête. Le spectacle à la télé est vraiment moche.

Minna a dit…

Et toi , il semblerait que tu ne te sois pas ennuyée à l'époque ! Tu peux développer ?

Jeanmi a dit…

Qu’écrire d’intelligent qui n’ai déjà été dit ? Si ce n’est que j’avais 23 ans et que, venant d’une famille bourgeoise, je découvrais d’un coup : La Liberté, l’Égalité, la Fraternité, la Gauche, la dialectique, les discours inutiles donc indispensables, mon premier emploi et en même temps la grève. En quelques semaines je suis devenu adulte et intellectuellement indépendant. Mon père, né en 1904, voyait revenir avec effroi le spectre de 1936, donc la guerre, les cocos, la chianli. Moi je VIVAIS tout simplement. 1968 n’était qu’un début et selon l’expression consacrée nous avons continué le combat, combats toujours d’actualité. Combat pour la Laïcité piétinée, pour l’avortement remis en cause, contre les calottes obscurantistes dont c’est le grand retour. Comment L’avorton qui nous gouverne à 12 ans pouvait-il comprendre ? Ça n’a été qu’une kermesse révolutionnaire, maladroitement récupérée par la gauche "établie", incomprise par la droite mais vécue par la jeunesse, comme une libération des vieilles barbes. Plus qu’un pétard (et nous avons appris à les fumer !), c’était une fusée qui est encore chaude. Le seul parti de 68 est la JEUNESSE.

Jeanmi

Jeanmi a dit…

Qu’écrire d’intelligent qui n’ai déjà été dit ? Si ce n’est que j’avais 23 ans et que, venant d’une famille bourgeoise, je découvrais d’un coup : La Liberté, l’Égalité, la Fraternité, la Gauche, la dialectique, les discours inutiles donc indispensables, mon premier emploi et en même temps la grève. En quelques semaines je suis devenu adulte et intellectuellement indépendant. Mon père, né en 1904, voyait revenir avec effroi le spectre de 1936, donc la guerre, les cocos, la chianli. Moi je VIVAIS tout simplement. 1968 n’était qu’un début et selon l’expression consacrée nous avons continué le combat, combats toujours d’actualité. Combat pour la Laïcité piétinée, pour l’avortement remis en cause, contre les calottes obscurantistes dont c’est le grand retour. Comment L’avorton qui nous gouverne à 12 ans pouvait-il comprendre ? Ça n’a été qu’une kermesse révolutionnaire, maladroitement récupérée par la gauche "établie", incomprise par la droite mais vécue par la jeunesse, comme une libération des vieilles barbes. Plus qu’un pétard (et nous avons appris à les fumer !), c’était une fusée qui est encore chaude. Le seul parti de 68 est la JEUNESSE.

Jeanmi

Anonyme a dit…

Et franchement, il fallait que ce soit dit et écrit au moins deux fois mai 68 parti de la jeunesse , enfin sauf les gourous comme Sartre

jeanmi a dit…

Désolé j'ai cru que le post n'était pas parti
Mea culpe comme on ne disait pas en 68