13 juillet 2008

A chacun ses valeurs , suite et ainsi soit- il.

Un arrêt du Conseil d'état du mois de juin déboute une demanderesse d'origine marocaine , mariée à un français , mère de trois enfants nées sur le territoire français de sa possibilité d'acquérir la nationalité française pour non assimilation aux valeurs de la République et principalement celle d'égalité des sexes.

Cet arrêt , même si il fut présenté dans les médias comme une conséquence du port de la burqua , me met en joie car ce sont bien les valeurs de la République non assimilées qui sont à l'origine de cette décision .

La décision aurait elle été la même si cette dame s'était présentée le visage découvert ?

Dessin de Pessin dans le journal le Monde

4 commentaires:

laurent a dit…

Tu ne pouvais pas passer à côté !

Claude a dit…

Dommage que cette décision ne soit pas commentée objectivement par les médias . Il est inquiétant de voir la prolifération des exigences religieuses , toutes religions confondues , prendre le pas sur les valeurs laïques de la République .

laurent a dit…

Fadela Amara bouge encore et en remet une couche ce matin dans Le Parisien .

L'Alchimiste a dit…

L’homme est un être curieux, il passe son temps à chercher désespérément quelque chose ou quelqu’un à adorer. Et pas seulement à adorer tout seul, mais. Non il faut que ce soit adoré par toute l’Humanité, partout et à n’importe quel prix, fusse au prix de guerres et de sang. C’est le fléau de son existence, depuis l’aube des temps.