23 février 2009

interlude félin



Hier , 22 février , c'était jour anniversaire ......., hier c'était la centième journée d'un incarcéré à la prison de la santé sous l'inculpation de terrorisme , hier c'était la centième journée dans une cellule pour Julien Coupat .

Julien COUPAT

N° d'écrou, 290173

42 rue de la santé

75014 PARIS.

6 commentaires:

patriarch a dit…

il n'a pas le vertige....ce chat !!

Bonne semaine :)

Jeanmi a dit…

A vouloir faire l'interessant on voit bien que c'est un chat-pitre !
Bises à Charlotte

Moukmouk a dit…

Ne laisse pas entrer cette terrible bête capable de contrôle mental. Il pourrait te rendre tristement dépendante en quelques jours seulement. C'est pire que la drogue.

(encore 100 jours pour démontrer que la répression a raison. un désastre)

Laurent a dit…

Le chat veut rentrer il me semble et l'on ne sait pas si julien Coupat veut sortir . Il est certain que la qualification des faits en terrorisme plutôt que malveillance permet à l'état ou au moins au ministre de l'intérieur de montrer qu'elle maitrise la situation .
On peut tout requalifier en des termes plus graves pourquoi pas les grèves et mouvements sociaux actes de terrorisme contre l'état surtout les mouvements de grève qui soi disant passent inaperçus .
Le siècle des lumières même avec des centrales nucléaires n'arrive plus à éclairer la raison des humains .

Anonyme a dit…

C'est un chat aborigène ? A cause du tableau

ABCD a dit…

Après les propos de la Basque ministre de l'intérieur sur un groupe d'anarcho-terroristes , le groupe est réduit à un seul protagoniste : Coupat qui reste en prison . Comment expliquer qu'aucun journal amateur de sensationnel ne parle de preuves évidentes , de danger jugulé , de risque évité .
A qui profite ce maintien en détention ?
Je ne comprends plus mon pays , je ne comprends pas cet acharnement .