13 février 2009

Ou sont les femmes ?

Ou sont les femmes ? Jeanmi demandiez vous dans votre message précédent . Elles dansaient en hommage à une jeune américaine qui venait d'être écrasée par un château d'eau qu'elle avait fait construire et qui s'est écroulé à la mise en eau .

Pour que l'âme de la disparue puisse retrouver les ancêtres , à la nuit puisque c'était une femme, les jeunes descendent de tous les villages avec des fusils à poudre et tirent vers l'extérieur du village pour aider l'âme à quitter le village .

Puis les tams tams se mettent en route et tous les présents dansent pendant deux nuits , en hommage à la disparue . C'est une cérémonie animiste .



Et pour que vous ne mourriez pas de soif , les femmes transportent un à deux cagots de bière et de sodas sur la tête , bébé dans le dos , escaladant et descendant la falaise en vous saluant par un séo plusieurs fois répétés . Elles approvisionnent les petits maquis ou campements que vous rencontrez dans les villages inaccessibles par la route .

5 commentaires:

Tili a dit…

Quel drame, pauvre jeune femme.

Jeanmi a dit…

Enfin les femmes !
Le vieil ingénieur que j'étais aurait dit: "un château d'eau ça se calcule!" L'humaniste lui répondrait : "tu n'avais qu'à leur calculer!"
La débrouille n'est pas toujours suffisante, c'est là que les compétences manquent et j'ai peur que dans les conditions actuelles nous nous replions sur nous-même. Bravo Marianne pour votre engagement admirable.(et admiré!)

Marianne a dit…

@ Tili , triste histoire mais je n'ai pas eu toute l'explication . Elle voulait aidée le village ou elle résidait .

@ Jeanmi vous avez mis le doigt sur un gros problème . L'Afrique est la terre de tous les possibles même les pires , je ne sais pas pour cette jeune américaine mais j'ai pu constater sur le terrain qu'une multitude d'associations faisaient beaucoup de choses sans vraiment se concerter entre elles .
Ce qui est le plus préjudiciable ce sont les touristes qui distribuent bonbons , stylos et argent aux gamins qui désertent l'école pour récupérer cette manne et narquent leurs parents car ramenant plus qu'eux , pensent- ils à la maison .Ils deviennent agressifs si vous ne donnez rien et les guides les rudoient .
Alors qu'il suffit , si on veut vraiment aider de contacter les chefs de village ou les instituteurs pour que ceux ci se chargent de distribuer cahiers et stylos .Les villages sont très bien organisés en pays dogon , il faut respecter cette organisation qui a beaucoup de sens .

patriarch a dit…

Dans les îles du Pacifique aussi, le disparu est fêté, je pense que c'est aussi bien !!!

Marianne a dit…

@Patriach le disparu est fêté dans beaucoup d'endroits de la planète mais lorsqu'il est fêté de son vivant c'est quand mieux . J'espère que vous l'ête tous le deux avec Eliane .