12 novembre 2007

Le temps des cerises

Une manifestation à l'université ? Que nenni , c'est une rétrospective sous forme de reportage de 3h30 de la Commune de Paris réalisé par l'anglais Peter Watkins en 1999 et qui se trouve distribué dans le circuit des salles de cinéma aujourd'hui .
Salles UGC ou Pathé ? non , il ne faut pas exagérer . Il vous faudra faire la démarche de trouver le cinéma d'art et d'essais le plus proche de chez vous .

La mise en image originale de cette période , d'une rigueur historique remarquable , permet d'aborder la chronologie des événements de la Commune via une télévision, communarde dont les informations diffusées sont comparées à celles lénifiantes diffusées par la télévision versaillaise .
C'est par cette mise en images originale d'un événement majeur de l'histoire de France que le réalisateur nous invite à évaluer l'impact des médias sur notre jugement des événements qu'ils nous montrent .

Peut-on faire un parallèle avec ce que les médias diffusent aujourd'hui ?

Peter Watkins , reconnaissant qu'il avait eu toute liberté pour réaliser son film , a découvert qu'il avait été financé par le groupe Lagardère via la société 13 production .

La Commune    - - - brouillon

Et pendant que vous cherchez l'endroit ou ce film est projeté dans votre région , je vous offre le dernier couplet " Le temps des cerises "

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps là que je garde au coeur
Une plaie ouverte.
Et Dame Fortune en m'étant offerte
Ne pourra jamais fermer ma douleur,
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au coeur

3 commentaires:

Jeanmi a dit…

Je vous propose d'un autre auteur de même famille de pensée et qui est mienne:

-Debout! Les damnés de la terre!
-Debout! Les forçats de la faim!
-La raison tonne en son cratère,
-C'est l'éruption de la fin.
-Du passé faisons table rase,
-Foule esclave, debout! Debout!
-Le monde va changer de base:
-Nous ne sommes rien, soyons tout!

Jeanmi

Marianne a dit…

D'accord Jeanmi , faisons la à l'Internationale mais au moins bougeons !

Minna a dit…

Du cinéma qui fait réfléchir payé par ceux qui voudraient que l'on arrête de réfléchir , curieux ?
Lagardére souhaite se donner bonne conscience ou il n' a pas le temps de regarder les scénari qu'il subventionne ?