08 octobre 2008

Saint Malo -Bamako

Trouvé par hasard en cherchant de la documentation sur le Mali en prévision d'un séjour.

Un projet très plaisant trouvé sur la méridienne du griot blanc , bien que je trouve l'appellation Griot inadaptée , savoir qu'un lecteur public se ballade autour de la terre pour faire partager sa passion me laisse penser que de belles initiatives sont à soutenir sur cette terre .

Descendants des corsaires , touriste présents ce jour la à Saint Malo , il vous faut échanger le ciré pour un bâton de randonneur , l'oreille à l'écoute, le casse croûte dans le sac vous pourrez manifester votre soutien à cette initiative originale .

Marc Roger considère son action comme un lien social fort : lecteur public

Dimanche 31 mai 2009 une journée à ne pas manquer !

Première étape Saint-Malo / Saint-Jouan-des-Guérets (15 kilomètres)

10h00
Rendez-vous Porte Saint-Vincent / Hôtel de Ville de Saint-Malo
Chacun est invité à venir avec un livre afin que nous procédions à une minute de lecture collective à voix haute et en chœur dans le plus joyeux des brouhahas

Pour la suite vous pouvez contacter
La Voie des Livres 47, rue Planchat 75020 PARIS - Tél. 33 (0)1 43 48 79 55 - Email : contact@lavoiedeslivres.com








3 commentaires:

L'alchimiste a dit…

Ce qui est bien avec intrenet, c’est que l’on cherche le cours de ses actions Eurotunnel (c’est bon elles remontent !) et on tombe sur l’art de la plantation de l’arbre à pains en nouvelle Calédonie. Au final on revend les actions, on achète un bateau, toujours sur internet, on épouse une princesse laponne et friponne de 130 kg, rencontrée sur Mytic, mais dont on ne voyait que le visage. C’est fou non ?

Marianne a dit…

Démarche mystique en lieu et place de Mytic peut être Monsieur l'Alchimiste pour votre recherche friponne mais pour le site de rencontres nous en resterons à Meetic , maintenant 130 kgs , je savais que l'amour pouvait déplacer des montagnes , vous me le confirmez . Tous mes voeux .

L'alchimiste a dit…

A mon âge vénérable, de Meetyc, je ne sais le nom, que par Ouï dire bien sûr, c'est la raison du "i". Quand à la laponne elle n'est friponne que pour l'assonance, quoi que, bretonne et cochonne... mais là j'entends déjà le Guilvinec, Concarneau et Ploërmel rugir...