15 décembre 2007

Au revoir


Le bédouin est parti vers Séville après nous avoir donné une leçon de communication , un morceau d'anthologie dont le petit timonier et quelques autres auront du mal à se remettre

La Lybie est un pays dont je garde un souvenir très vif malgré les années car mon séjour fut exceptionnel .
Je ne retrouve plus les photos de cette période , ayant une propension à jeter et à regretter aussitôt mon geste . Il ne me reste que le visa sur mon passeport .
Je me souviens de mon arrivée à l'hôtel à Tripoli et du réceptionniste de l'hôtel qui ne savait comment me dire de ne pas aller au bar car il n'y avait que des hommes .

Il était préférable de ne pas me rendre seule dans les souks , autre recommandation de l'hôtel, ce que je me suis empressée de faire . J'ai même oublié mon portefeuille dans une échoppe . Je me souviens le vendeur courant toute djellaba au vent pour me le rendre .

J'ai connu la Lybie en mars 1968. J'étais invitée à l'anniversaire du roi Idris . Pourquoi ? ça c'est une autre histoire .
Il me semble que cela se déroulait à Benghazi ,mais je ne suis plus sure de l'endroit . Ce dont je me souviens ce sont les tentes immenses avec de somptueux tapis , à même le sol, tapis qui auraient été du plus bel effet dans des salons du 16 ème arrondissement .

Nous avions été conviées avec une amie tchèque, nous n'étions que deux femmes , au milieu de centaines d'hommes ( l' armée , les dignitaires du gouvernement ) à partager le méchoui servi dans de grands plats remplis de semoule que l'on mangeait avec la main . Le tout était arrosé de lait fermenté .

Idriss 1er a assisté à la fantasia donnée en son honneur puis il est parti . Je me souviens d'un homme petit , d'aspect fragile dans une djellaba blanche .
KHadafi mettra à profit un déplacement à l’étranger du vieux Roi Idriss Ier pour s’emparer du pouvoir, par un coup d’état, le 1er septembre 1969.

Que serait la Lybie aujourd'hui si le coup d'état n'avait pas abouti ?


drîs As-Sunûsî

Le Roi soufi

vendredi 7 janvier 2005

JPEG - 34.7 ko

3 commentaires:

L'Alchimiste a dit…

Bon, on va dire comme ça qu’Idris avait une meilleure tête que l’autre abruti, qui ose venir en France pour nous narguer en nous disant que les droits de l’Homme ne sont pas respectés ! Ce qui vis-à-vis des sans-abri n’est pas complètement faux. Cela dit le gouvernement, Kouchner en tête, a beau nous répéter qu’il a changé et qu’il est devenu fréquentable…. Pourquoi a-t-il besoin d’une centrale nucléaire pour désaler l’eau de mer, alors que l’expérience n’a jamais été tentée ? Pourtant ni le soleil, ni le gaz, ni le pétrole ne lui manquent. De plus une seule centrale irrigant tout le pays est une énorme erreur industrielle. Donc nous allons l’aider à faire une bombe ! Bravo Nicolas, pour nous faire passer la pilule, il nous montre sa nouvelle gourdasse. De Fabius à Nicolas, elle a des goûts douteux l’aristocrate italienne de gauche ! Le crapaud et la colombe… Beurk. Quand ils marcheront dans la rue, lui sur le trottoir et elle dans le caniveau ce sera quand même Courte-patte et Patachon.
L’Alchimiste

Moukmouk a dit…

Khadafi a quand même un avantage sur Idriss, il a gardé les revenus du pétrole pour son pays plutôt que le laisser aux trans-nationales. Non?

Bien sûr, ce n'est pas un individu fréquentable, pas plus que les dirigeants de Total, de Standard Oil, de BP etc...

Marianne a dit…

@jeanmi, merci ,je ne savais pas que c'était Fabius qui avait précédé. Courte -patte et Patachon c'était déjà le cas avec Cécilia,la nouvelle elle chante en plus ...
Pour Khadafi , ce qui ne console pas , si ce n'est pas la France qui lui fournit le nucléaire , il se trouvera bien d'autres pays pour le faire.J'ai souvenir de chargement de fret neutre soi disant avec des pays avec lesquels nous observions un embargo , fret surveillé par les gendarmes , curieux pour du fret neutre ! La bombe atomique ou qu'elle soit me fait peur .

Moukmouk merci d'avoir bravé la tempête , en ce qui concerne la morale des grandes sociétés de pétrole , la France est mal placée pour donner des leçons après l'affaire Elf .