12 septembre 2007

Elargissement de l'Europe : conséquences directes



Dans l'impossibilité d'atteindre le quota de 25000 reconduits
à la frontière pour l'année 2007 , la police tient à
s'expliquer :

L'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans la
communauté européenne en janvier 2007 a privé
les fonctionnaires de police d'un réservoir de
reconduits à la frontiére inestimable .
Les ressortissants roumains et bulgares,
moins doués que les africains pour se cacher,
étaient faciles à appréhender .

Le ministre concerné Brice Hortefeux appréciera .

4 commentaires:

Karine a dit…

Le ministère Hortefeux est une petite tâche brune qui macule la République Française... même les gens les plus à droite ont été époustouflés des premières réunions interministérielles en présence des scouts de Brice. Et de leur propos dans les dites réunions.

Jeanmi a dit…

Ce n'est pas Brice de Nice mais "Brice de Vice". Il me rappelle de bon Heinrich Hilmmler qui demandait de la productivité à son ministre A. Speir dans l'industrialisation de la "solution finale"

Jeanmi

Marianne a dit…

Et que dire des tests ADN bientôt demandés pour les regroupements familiaux ? Ce n'est plus une petite tache brune Karine qui macule les principes de la République française , c'est le drapeau qui change complétement de couleur .
Comment peut-on mettre d'office la suspicion sur les demandeurs de regroupements familiaux et sur le fonctionnement administratif du pays d'origine des demandeurs en arguant que les fonctionnaires sont corrompus et délivrent des faux facilement . Que penser des preuves à fournir en cas d'adoption ?
En France , aujourd'hui c'est du n'importe quoi , de l'effet d'annonce , du show que l'on distille chaque jour et pas de la contre -façon , rien que de la vraie connerie même pas réfléchie ,
et la gauche applaudit .

Tili a dit…

Un autre petit probleme qui va devenir dramatique pour certaines familles... Nous savons qu'en France quand on doit faire des tests génétiques pour des maladies graves, on trouve assez souvent des enfants qui ne sont pas du père (l'enfant, comme le père, l'ignorent en règle générale) alors dans ce cas que va t-il se passer ?
Il n'y a pas de comité d'éthique dans les institutions françaises ?