05 décembre 2008

Sans moi , amen !




"C'est un succès. Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait autant de monde", s'est félicité M. Benaïssa après la prière.

Il avait salué mardi "un rêve qui se réalise", dont la réussite tient à "trois facteurs : la volonté divine, l'implication et l'accompagnement du (député-maire PS de Créteil) Laurent Cathala et la volonté de la communauté musulmane".

Petit jeu "cherchez l'intrus " dans les trois facteurs de la réussite de ce projet .Il n'y a rien à gagner ou peut être des agapes à l'invitation de l'édile dans la partie culturelle de cette réalisation en partie financée par les deniers de l'état à hauteur de 1million d'euros .

Ce sujet est très sensible et loin de moi l'idée de militer contre la construction de lieux de culte pour les croyants mais lorsque l' état participe financièrement en faisant fi de la loi de 1905 pour éviter les financements occultes , je souris et lorsque le même financeur me dit que c'est le volet culturel associatif auquel il participe , je me dis que les lois ne sont jamais plus belles que lorsque elles sont aménagées voir contournées au profit de la culture !

Faut- il inviter toutes les religions à la table de la République ? j'aurai tendance à penser oui , plusieurs fois oui pour leur faire connaître les règles laïques qui leur permettent de pratiquer leur culte et non pas pour leur signer un chèque dans le seul but de ne pas contrarier l'électorat qu'elles représentent .

Il est vrai que dans cette période de récession rien ne vaut un bel espoir religieux non soumis à résultat sur cette terre .

4 commentaires:

Jeanmi a dit…

Pourtant je suis un vieux laïcar, pourtant pendant que l'on subventionne les mosquées en France, en Algérie on ferme les églises et on traque les chrétiens......
Alors que l'Algérie s'est engagée à financer la Grande Mosquée de Marseille à hauteur de 1 million d'euros elle vient de fermer dix églises protestantes depuis le mois de janvier. Le ministre algérien des Affaires religieuses (islamiques) Bouabdellah Ghlamallaha affirmé au journal l'Expression : « J'assimile l'évangélisation au terrorisme »Par contre il a trouvé tout à fait normal en février dernier d'envoyer 29 imams et deux femmes prédicatrices ('mourchidate') pour encadrer des mosquées en France… Le caricaturiste Algérien Dilem nota pertinemment il y a quelques années: « On s'indigne de l'évangélisation de la Kabylie mais on trouve parfaitement normal que des imams islamisent toute la banlieue en France ! ». Il n'est pas possible pour les prêtres français d'obtenir des visas pour l'Algérie à l'image de l'évêque de Pontoise Mgr Riocreux qui s'est vu refusé une visite à la communauté catholique d'Algérie en mars 2008. Aucun média français n'a soulevé le scandale alors que les imams Algériens inondent la France…Observatoire de l'islamisation mai 2008.
Commentaire : Il y en a assez de cette différence de traitement scandaleuse... ! Au minimum le gouvernement français doit exiger la réciprocité il est inadmissible que les chrétiens soient pourchassés dans les pays musulmans alors que ces derniers cherchent à s'imposer chez nous et bénéficient de nos largesses ! Ou alors fermons les mosquées !

patriarche a dit…

il est inutile que je donne ma position, puisqu'athée. il faut dire que du moment que le ministre de l'intérieur est aussi le ministre des cultes, l'Etat n'est plua laîc du tout.

En Alsace et Moselle, le concordat existe toujours et les prêtres comme les pasteurs sont payés !!

Laurent a dit…

Je pense au contraire que les athées et laïques sont plus compétents pour avoir un point de vue objectif sur le sujet des lieux de culte avant qu' ils ne deviennent les seuls lieux de culture de l'hexagone depuis le joyeux mélange entre cultuel et culturel .

Anonyme a dit…

Lire le rapport Machelon sur le sujet