07 mars 2009

Indifférence


Hier belle journée pour se promener sur les grands boulevards , savourer le rien faire rue cadet en direction de Montmartre , croiser deux messieurs de belle allure sortant d'un restaurant. Arrivés à ma hauteur , au milieu de la chaussée, l'un des deux s'écroule .
Nous nous précipitons, la personne avec laquelle je devisai et moi , pour l'aider à se relever. Constatant qu'il était inconscient, je pense qu'il est préférable de le laisser au sol et un monsieur m'aide à le positionner sur le côté . Je tourne délicatement sa tête , il respire mais saigne abondamment de l'arcade sourcilière et de la bouche .

Portable à l'oreille , mon compagnon de ballade appelle les secours , le samu d'abord puis les pompiers en avertissant qu'il avait prévenu le samu .
Il se fait rudoyer: Vous n'allez pas avertir tous les secours de la capitale !

Je fourrage dans mon sac pour récupérer des mouchoirs papier que je pose sur l'arcade sourcilière et demande à haute voix que l'on m'apporte des serviettes papier et quelque chose à mettre sous sa tête que je soutenais .

Au bout d'un bon moment et plusieurs demandes j'ai eu un maigre paquet de serviettes papier ainsi qu'une chaise !

Entretemps le monsieur était revenu à un état permettant d'échanger verbalement .Je discute avec lui pour dédramatiser la situation et le maintenir dans un état de conscience .

Nous n'avons pas eu à dire : éloignez vous pour qu'il respire ou répondre à une offre d'aide . Les gens passaient indifférents . La voirie de Paris était au milieu de la rue et avançait à son rythme .

Les pompiers sont arrivés avant que le ramassage des poubelles ne soit perturbé .


5 commentaires:

Laurent a dit…

Il t'en arrive des choses ces derniers jours , tu devrais peut être éviter de sortir pendant un court laps de temps !

Martine a dit…

Les gens ne prêtent plus attention aux gens couchés dans Paris . Il y en a beaucoup . On ne les voit plus .

Boutoucoat a dit…

C' est bien triste cette indiférence ....

L'alchimiste a dit…

Bravo Marianne pour ce mini sauvetage, bien dans les traditions des jolies dames en bleu, avec qui les nuages passent plus vite. Elles gardent, plus tard, leur sang-froid et leur savoir faire.
Bravo également pour la ballade dans cette jolie rue que je connais si bien et qui n’est pas le cadet de mes amours…

Marianne a dit…

@L'alchimiste justement dans cette rue et à deux pas de l'endroit ou l'on pense l'humanité pour la rendre meilleure .Il n'y a eu qu'un monsieur handicapé pour s'arrêter !

@Boutoucoat
C'est plus que triste car ce monsieur sortait d'un restaurant et la rue était animée .

@Martine
C'est certain que le Samu social ne manque pas de travail .