26 janvier 2009

Identité


Il y a fort longtemps , je suis allée chercher un acteur à l'arrivée d'un avion de Londres pour le remettre sur un avion allant à Nice . Nous étions chargés lors de ces transferts de récupérer les fiches de police et de les remettre à la police de l'air et des frontières . Je ramenais fièrement une fiche sur laquelle ce monsieur fort sympathique avait mis en diagonal Arsène Lupin , rôle qu'il interprétait sur le petit écran .

Je sais être en pleine contradiction et je le prouve .

Sollicitée par un cabinet d'audit lui même sollicité par l' association en charge de la bonne marche de la maison d'accueil spécialisée ou je me rends régulièrement, vous suivez ? Étant concernée par cette bonne marche, je répondis favorablement à cette demande .

En arrivant à l'accueil de ce cabinet d'audit dans un bel immeuble de Paris , je décline mon identité et donne le nom de la personne désireuse de me rencontrer . Un tout jeune homme me demande :

Lui :Pourriez vous me donner votre carte d'identité ?

Moi : a quel titre ?

Lui : Nous devons avoir la traçabilité des visiteurs de l'immeuble pour une question de sécurité , je vous donne un badge visiteur à la place .

Moi : Vous détenez des choses dangereuses dans votre cabinet ?
Je m'en causais juste un quart de seconde et lui remis le précieux document .

Lui : Nous vivons une époque dangereuse , c' est normal de faire un contrôle .

Si un jour je dois revenir dans cet immeuble , je m' habille en rouge et noir et me munie de toute la presse anarchiste existante juste pour voir si la formation des agents de sécurité a bien tout prévue .

La contradiction ? Lors de l'audit j'ai signalé ma demande depuis plus de dix ans concernant les personnels travaillant dans cette maison d'accueil spécialisée : qu'ils portent au moins leurs prénoms et fonctions sur le vêtement .

Une autre demande de ma part qui n'a pas de rapport avec l'identité . J'ai souhaité que les résidents soient aidés pour pouvoir se situer dans le temps .
Un encadrant avait de sa propre initiative commencé à faire la lecture d'un quotidien lorsqu'il était de service .
La jeune dame ravie de ma demande me dit

Elle : cela pourrait faire partie d'un projet éducatif ?

Moi : Ah bon ! Si demain je me retrouve dans une maison de retraite , désorientée et que vous m'aidez à me situer dans le temps vous ferez mon éducation ?

Je suis souvent étonnée des mots utilisés par les professionnels de ce secteur pour parler de personnes adultes dépendantes dont ils ont fait le choix de s'occuper en en faisant leurs métiers .

4 commentaires:

Tili a dit…

Des termes décalés qui mettent une bonne distance avec les personnes qu'ils devraient aider, eh oui...

Laurent a dit…

Avoir aidé un cambrioleur a passer une frontière , il y a prescription
heureusement pour toi .

Anonyme a dit…

Les contrôles de sécurité sont de plus en plus fréquents dans des lieux ou on devrait pouvoir circuler librement. Le droit de manifester de plus en plus contesté et verbalisé sous des prétextes fallacieux.La sécurité pour tous au détriment des libertés même Télérama s'en étonne .

L'alchimiste a dit…

Maurice Leblanc, père d’Arsène Lupin et Conan Doyle celui de Sherlock Holmes écrivaient à la même époque. Ils appartenaient tous les deux à la même École de pensée, mais rivaux littéraires. Leurs deux œuvres sont truffées d’allusions à leur philosophie commune. Dans deux romans parus concomitamment, Conan Doyle décrit Arsène Pulin comme un dangereux cambrioleur que son héros fait arrêter. Pour se venger (littérairement) Arsène Lupin ridiculise un détective britannique du non d’Herlock Scholmes.